ZED L'épine

ZED L'épine
« Les États-Unis d'Amérique forment un pays qui est passé directement de la barbarie à la décadence sans jamais avoir connu la civilisation. »

samedi 10 mars 2012

THE MARGINAL.

T'as pas remarqué que quand les keufs chopent un sdf ou quand celui-ci a la désagréable habitude de mourir de froid,les pisse-copie  journalistes opèrent un raccourci douteux en le désignant comme marginal? Où encore ce jeune couple,avec ou sans enfants,qui décide un beau jour de quitter famille et ville pour aller goûter aux joies de la campagne,(et,de fait,ils ne sont pas très fortunés),ils décident,comme de plus en plus de personnes intelligentes,de s'établir sur un terrain en friche,la plupart du temps,où sur un terrain laissé à l'abandon parce qu'improductif,et d'y bâtir avec leurs petits bras une yourte,moyen économique de vivre sans trop dépenser,et voilà je sais plus où j'en suis merde,DONC ces deux personnages,gentils et faisant chié personne sont illico relégués dans la catégorie "marginal",tant par les enculés bien pensant/bourgeois/nantis du bled que par les torche-cul journaux du coin.Au point de leur intenté des procès à la pelle,vu que "ces merdeux sont pas comme nous"...


Le marginal est le "bougnoule" du citoyen.Attention,j'en vois qui pensent que le fait d'écrire bougnoule implique à fortiori un racisme ordinaire de ma part.Que nenni,braves gens.Ce terme est employé dans cette phrase à dessein,parce qu'il reflètent le sentiment et les pensées du mouton ordinaire.Du mouton "écrantotalisé".Je continue.Quand j'ai eu 20 ans,j'avais les cheveux longs,très longs.A une époque où la mode commençait à pointer,avec les pattes d'éléphant et les cols pelle-à tarte.Mais avoir les cheveux très longs et le cul serré dans un jean moulant,pour un mec à la campagne ça le faisait pas...Où bien t'étais pédé,où t'étais marginal.Je n'étais pas pédé,je devais donc me considérer comme marginal,avec deux ou trois potes qui avaient eu la même idée.( j'ouvre une parenthèse pour affirmer que je ne suis pas homophobe,comme plus haut avec le mot désignant un arabe,le mot est dans la bouche du beauf de base de l'époque.)


Après tout je les emmerdais,ces gros cons qui poussaient devant eux une bedaine nourrie de gras et de bière,je comprenais que leur haine n'étais pas forcément dirigée sur ma façon d'être,mais j'y devinais une certaine jalousie dans la mesure où les nanas n'étaient pas insensibles à mon look...Et je pensais qu'ils devaient être bien pauvres du côté de la bite pour aller parfois jusqu'à l'agression physique,ces immondes porcs avinés puant de la gueule--vinasse et vomi-- Leurs épouses respectives,que je connaissais,et dont les atours auraient fait fuir le plus pervers des légionnaires,considéraient la "chose" en tant qu'acte de procréation,point barre.Devaient avoir les claouis super gonflés.Evidemment,ça montait au cerveau,enfin ce qu'il leur en restait,et y'avait un putain de court-jus.


Dans cette société en fin de parcours,on aime mettre dans des cases tout les genres.Faut que tout soit bien rangé à sa place.Si tu correspond à aucun des termes inventés pour te déterminer,si ton esprit,ta façon de penser n'entre pas dans la case,alors tu es un marginal.Et le marginal est capable de toutes les exactions,de toutes les horreurs.Qu'il regarde un peu trop longtemps des petites filles jouer,allez hop,vlà le marginal pédophile.Qu'il aime se balader le soir,voire la nuit quand elle est douce et tiède,et que le ciel dévoile ses étoiles dans une pureté des premiers jours,allez re hop,vlà un marginal qui prépare un mauvais coup.Et si cet individu possède un appareil photo,s'en sert pour faire des clichés quand les petites filles jouent,le soir au clair de lune,bouges pas on va prévenir les flics,sinon i va toutes nous les violer et vendre les clichés sur internet...


Sérieux,je plaisante à moitié.Tu serais surpris de ce qu'il ressort des "discussions de comptoir" sur des sujets similaires.Là,pour le coup,l'Union Mafieuse Présidentielle à bien fait son boulot pour ce qui concerne l'insécurité.Elle a réussit à dresser les un contre les autres,les très pauvres contre les pauvres,les bourges contre les "libres",les ouvriers contre les fonctionnaires,et  tout à l'avenant.Alors si tu as les cheveux longs,si tu veux foutre le camp à la campagne pour y construire une yourte sur un terrain vague,et si tu possèdes un appareil photo pouvant faire des photos de nuit,tu es un marginal,camarade!

video


Un étrange animal filmé de ma fenêtre,en plein jour,serait-ce le yéti?

apluche.





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire