ZED L'épine

ZED L'épine
« Les États-Unis d'Amérique forment un pays qui est passé directement de la barbarie à la décadence sans jamais avoir connu la civilisation. »

jeudi 28 avril 2011

ze bibeule.

Alors ça commence comme ça: au commencement,Dieu créa le ciel et la terre.Bon.Jusque là,c'est normal,hein,c'est Dieu.Ensuite,il mit de la lumière.Ben oui,comme il faisait noir,Dieu voyait pas trop où il mettait les doigts,il a installé un neon, c'est plus facile pour bosser.Pour aller vite,je vais pas refaire la genèse,il met,en vrac: de l'eau,de la terre,des arbres,du vent,du soleil,il secoue bien le tout et il le jette.Voilà.C'est la terre.Et comme il s'emmerde comme un rat mort,normal,hein,y'a personne,il se dit faisons l'homme à notre image.Hop,ni une ni deux,il ramasse un restant de couscous qu'il avait balancé la veille suite à une indigestion,deux trois formules magiques et voilà la terreur de la planète.Tout content,il lui dit: va bosser feignant,y'a le jardin qu'est en friche! et l'autre s'exécute,note qu'il a rien,pas un outil,même pas une bêche.
A un moment,l'homme s'emmerde.Il a une bite,mais ça lui sert qu'à pisser.Il en parle à Dieu,qu'est-ce que je pourrais faire avec ce bout de tuyau à part pisser? Dieu réfléchit,et se dit bon sang mais c'est bien sûr! on va lui faire une chose qui lui ressemble,mais dans laquelle il pourrait mettre sa/censuré/  Donc voilà,l'homme à maintenant la femme,tout va bien.La femme donne naissance à deux morpions,l'un teigneux et l'autre fayot.Le teigneux,après des histoires de cadeaux à la con,il se fait engueulé parce que son cadeau est vraiment nul.Le fayot se fout de sa gueule,et le teigneux lui casse un rocher sur la tronche,l'envoyant ad patrès.Il est viré de chez lui,son père lui dit que ça se fait pas de tuer son frère,que vont dire les voisins,etc.Et c'est là que ça devient intéressant: Tu te rappelles qu'au début,y'a que adam et ève,d'accord?Donc ils sont deux sur la planète,toujours d'accord?Par définition,sur la terre,y'a que deux personnes,adam et ève,et le teigneux ensuite.Personne d'autre.Alors faut m'expliquer comment Caïn il trouve des nanas?Elles viennent d'où?C'est peut-être des petites grises? Ou des reptiliennes? Elles sont venues en soucoupes volantes,elles ont vu Caïn,et se sont dit allez,on va voir si c'est un bon coup.Non,là on nous prend vraiment pour des cons,merde.
Allez,on va dire que c'est la grâce de Dieu,Si on est là,on vient bien de quelque part.Et voilà-t-il pas qu'Adam,à 130 balais,il nique et engrosse Eve !Il a de la moelle le pépère!130 balais,tu te rends compte?Tu t'imagines,si t'es un mec,tirer une crampe à c't'âge là? En plus,doit plus y avoir beaucoup de sauce dans le réservoir...Bref,lui c'est   pas nous,et voilà le petit Seth qui naît.Qui va lui même engendré tout un tas de loustics,dont un se nommera Lémec,c'est rigolo,c'est après que ça devient un bordel pas possible.Y'a les fils de Dieu qui vont forniquer avec les nanas de la terre,( en fait la bible c'est qu'une histoire de cul) ,Les mômes qui naissent sont des géants,ça nique dans tous les coins,Dieu se fout en pétard et dit vous commencez à me les briser bande de nains! Je vais vous faire un chié tsunami vous allez déguster!Noé,toujours bourré,trouve le moyen de se construire un catamaran,il embarque plein de saloperies,des scorpions,des araignées,des mouches,et il attend le jet d'eau,tranquille comme baptiste,rond comme une queue de pelle.
La chasse d'eau étant tirée,ça coule de partout,y'a plein de gens qui se noient,même les poissons,c'est te dire comment Dieu est en colère,et bon,à un moment Dieu s'est calmé,il a fait des auuummmmm tout le temps de l'inondation pour rester zen,Il retire la bonde pour que l'eau foute le camp.Pendant ce temps là,l'homme au don de double vue atterrit sur une montagne,quelque part en afrique du nord.Donc,ils descendent,hein,150 jours en pleine mer à côtoyer une ménagerie avec son odeur,ça lasse.Si je compte bien,y'a lui,sa femme,ses trois fils et leurs  femmes.Ce sont eux nos ancètres,y'a pas de doute.
Pour finir,Noé se bourre la gueule un soir et il s'endort sous la tente à poil.Un de ses fils,Canaan,le voit à poil,je passes sur les détails,et seulement pour ça il le maudit et le fait devenir l'esclave des ses frères.Déjà,là,c'est dégueulasse,il avait pas à prendre une biture ce con!Et l'autre,c'est pas de sa faute,il est pas venu exprès pour voir la quéquette à son père!Merde,ils étaient vraiment trop cons à l'époque...Bref,la bible,c'est vraiment une histoire bourrée de non sens et de conneries,j'ose croire qu'il s'est vraiment passé quelque chose,mais que ceux qui ont recopié la bible et encore et encore l'ont tellement déformée que l'original est perdu dans la nuit des temps...et l'histoire,à mon avis,doit ressembler à autre chose,je vais essayer de deviner...Y'aura peut-être des sumériens dans cette épopée?.............


Noé,après sa biture.



le chat de Noé,après 150 jours de mer.


Canaan,après s'être frité avec Noé.


Et si l'histoire n'était qu'un éternel recommencement?...

Te denmen,si jou ap vini...

mercredi 27 avril 2011

collon et l'arabe.

Me suis mis un petit coup de sex pistols en engloutissant la denrée du soir,ma fille avait l'air comme une sardine dans un tas de feraille,ça n'a pas l'air d'être son genre de zic...Pour le dessert,j'ai décidé de mettre un truc plus cool,la platine CD a donc engloutit une compile de SLADE,du coup ma fifille adorée est grimpée en quatrième vitesse dans sa chambre sans prendre le dessert.Des profiterolles,pourtant!
Bon,j'ai visionné cette courte vidéo  sur le "bon" et le "mauvais" arabe,où Michel Collon donne sa propre définition...A méditer!

video


Pour finir ce billet étrange et pénétrant,en regardant les nouvelles un peu partout sur le oueb,je m'aperçois que le monde est en route pour la folie...Des meurtres,des viols,des massacres,bref le monde il est beau,et tout le monde il est gentil!...A mon avis,ça va se terminer dans un bain de sang,mais la question qui me vient est: que se passe-t-il vraiment?Si tu as une réponse,je suis preneur,j'avoue que je suis un peu désemparé face à ce raz de marée de folie...
A demain,si le jour se lève...

mardi 26 avril 2011

tout va bien.

Un de plus.La concurence entre france-télécom et l'armée fait rage.C'est à celui qui fera le plus de mort.Je penses que france tudéconne est en tête.Pour le nombre de morts,évidemment.Je vois déjà les commentaires du directeur des suicidés: ben oui,il allait pas bien ces derniers temps,il avait certainement des problèmes familiaux,on le sentait dépressif.Tu m'étonnes,bâtard.Je me demande combien de morts faudra-t-il encore pour que le peuple dise stop! cette fois-ci la coupe est pleine.Il semblerait que nous n'avons pas encore touché le fond.Faudrait-il une action encore plus choquante pour que cette masse de pleutres daigne enfin sortir de sa coquille? Hélas,je ne crois pas.Ils sont imbibés d'informations tellement abrutissantes ,tellement chloroformés qu'ils sont incapables de redresser l'échine.De la merde dans les yeux,de la gélatine à la place du cerveau,et la sempiternelle litanie: tant que c'est pas moi,m'en fout.
Et ces sodomisés de la direction qui sont blancs comme neige,toujours libres,on va pas mettre un de ces fils de p... en examen,ça se fait pas! Je ne suis qu'un homme derrière un clavier pour écrire ma colère et mon dégoût,ceux qui ont le pouvoir de faire bouger les choses sont corrompus,nous leur avons donné le bâton pour nous faire battre...et surtout sans nous plaindre.Ou alors pas trop fort.De peur d'être incarcéré pour outrage,par exemple.
C'est quand déjà la fin du monde?
Dernière news: entre le 1er mai et le 11,il risque de se passer un big cataclysme en méditerranée.A suivre aussi entre le 28 et le 30 aux états-unis,la FEMA est sur les dents,ça présage rien de bon...


Projetons-nous dans un futur plus où moins lointain,et devisons gaiement sur cette photo,à chacun d'imaginer qui pourrait grimper sur la bécane...

A domani,se arriva il giorno...

lundi 25 avril 2011

jaunes,les nonnes.

Me suis toujours demandé pourquoi des nanas parfois pas mal girondes rentraient dans les ordres.Pourquoi elles "se donnaient" à Dieu.Par quels cheminements obscurs leurs désirs d'être totalement asservies évoluait.
Il y a la foi,évidemment.La foi inébranlable qui me sidère.Comment peut-on croire en quelque chose qui est,pour l'heure,complètement virtuel? Comment,par quel procédé métaphorique la pensée peut-elle se soumettre à une donnée abstraite? Autrement dit comment l'esprit peut-il se soumettre à une entité virtuelle?
J'avais assisté il y a fort longtemps à une messe de minuit en compagnie de ma mère,dans l'église de notre village.J'avais il me semble 5 ou 6 ans,et les souvenirs qu'il m'en reste son confus.Néanmoins,je garde à l'esprit l'apparition en pleine liturgie d'une armée de nonnes se signant avec force et détermination,avec sur les lèvres le mouvement des chants et des prières qui ne les quittaient jamais.Ils n'étaient apparemment pas attendues,les villageois présents ce soir là avaient l'air tout aussi surpris que nous l'étions,ma mère et moi,du haut de ma prime enfance.Mème le curé qui en voyait bien d'autre-il n'était pas le dernier,entre nous,à lever le coude et à se débarrasser de sa soutane quand l'appel du corps était plus fort que l'appel du ciel-avait pris cet air qui dénote chez certains un questionnement stupéfait.
Elles étaient venues en congrégation à la demande du maire de la ville d'à côté ( t'as pas besoin de savoir son nom,on s'en fout) pour célébrer une messe liturgique et chanter quelques cantiques dont elles avaient le secret.
Je dois dire qu'elles m'impressionnaient,et en même temps j'avais envie de me jeter dans les bras de la petite dernière,jolie comme un coeur,avec une petite frimousse qui aurait fait fondre n'importe quel démiurge,je me rappelle de ses deux grands yeux,immenses,bleus très clair,qui lui mangeaient la moitié du visage,et ce regard de biche apeurée et implorant,avec constamment un léger sourire qui confirmait le degré de béatitude dans lequel elle était plongée,j'étais,je dois dire, tombé follement amoureux d'elle,avec mes six ans et mon bon sens d'enfant qui ne se posait pas d'autres questions.
La messe terminée,après quelques salutations avec la bourgeoisie du crû,nous nous apprêtâmes à repartir pour notre logis où le père,athée et communiste convaincu,nous attendais,l'estomac en berne,pour découper la sempiternelle dinde qui trônait désormais sur la table en compagnie de quelques pommes de terre et d'improbable marrons que nous dussions plutôt appelés châtaignes.
C'est alors que la magie de ce soir de noël fit son entrée,sous les traits magnifiques de cette jeune nonne qui,je l'apprendrais bien plus tard,s'appelait Pauline et avait succombé à la tuberculose dans son couvent,les yeux ouverts en direction de  celui à qui elle avait donné son âme.J'étais,il me semble,le plus jeune enfant présent ce soir là,et je la vis se diriger vers moi,un sourire immense aux lèvres,elle irradiait à cet instant précis un amour dont l'intensité me fit venir des larmes de bonheur,elle me prit dans ses bras et baisa mes deux yeux,en murmurant "soit bénit,soit bénit..."
Je ne saurais jamais pourquoi elle a prononcé ces paroles.Je me souviens seulement que je pleurais à chaudes larmes,j'étais envahis d'un bonheur immense,et dans les hoquets qui succédaient aux larmes,je lui disais merci...J'espère que son âme,si pure,est désormais en totale communion avec celui à qui elle l'avait donnée.Et je me dis que si elle est partie si tôt,c'est sans doute parce que sa grâce et sa beauté n'avaient rien à envier à son âme,ils étaient tous deux en parfaite harmonie,et Dieu crût bon de la rappeler à lui, pour ne pas laisser ce petit animal innocent dans ce monde ou la perversion cède parfois la place à la barbarie...







A demain,si ce dernier daigne venir...

mercredi 20 avril 2011

constat amer.

Je suis allé "à la ville" aujourd'hui.Bien entendu parce que j'y étais obligé.J'ai horreur des centres urbains et des demi-morts qui y traînent.J'ai une profonde aversion pour les centres commerciaux où la cupidité et la laideur s'y côtoient.Où la seule façon d'exister consiste à pousser son caddie et le remplir d'objets hétéroclites et souvent inutiles,ce qui engraisse tout naturellement les huiles qui sont à la tête de ces supermarchés du vide.Je n'ai aucune compassion vis-à-vis du plouc lambda qui traîne comme le juif errant dans les rayons surchargés jusqu'à épuisement.Dans le même temps,à des milliers de kilomètres de là,des enfants,des hommes et des femmes crèvent la faim.Nous avons la surabondance,nous en abusons,nous nous "obèsifions",et nos frères, à l'autre bout de la planète, s'entretuent pour un quignon de pain rassis trouvé dans une poubelle.Comment se construire une bonne conscience? Les porcs au rire gras et à la surcharge pondérale n'ont aucun problème avec leur conscience.Le dimanche,on prépare le barbecue avec de la viande de cadavre de porc,en éclusant de la bière à cinq balles,avec les copains dont les seuls sujets de conversation sont la voiture le foot et la baise,ils éructent des insanités pendant que la graisse des saucisses leur coule aux commissures des lèvres...En lâchant parfois d'énormes pets aussi gras qu'eux,interpellant grivoisement leur compagne qui ne vaut guère mieux.
Ils y traîne aussi les retraités,qui n'ont plus rien à acheté,mais qui viennent vaille que vaille pour célébré la grand-messe du fric et de l'inutile.Et bien sûr les ados,dont l'intelligence est voisine de celle d'un couvercle de lessiveuse,qui viennent ici pour y dragué la femelle en rut,ou pour tirer le dernier i-pod,puisque c'est inutile il leur faut...
Je sais pas ce que j'ai ce soir,mais putain j'ai la haine...Pourquoi on est entouré que d'abrutis décérébrés?Pourquoi ils n'ouvrent pas les yeux?pourquoi ils ne lèvent pas leur gros cul du fauteuil afin d'arrêter de mater la machine à laver les cerveaux?Pourquoi ils ne comprennent pas,pourquoi!?! Ils sont si lobotomisés qu'ils n'ont plus aucune réaction du côté cérébral? Misère,j'en suis arrivé à me demander si je ne suis pas anormal.C'est anormal alors de trouver un lever de soleil sublime?d'entendre les premiers chants d'oiseaux?D'avoir un amour immodéré pour les vieux livres?C'est anormal d'avoir le sentiment que l'Amour est le plus puissant moteur de l'humanité? De lire dans une version intégrale platon,sénèque,nietzsche,villon?
Je suis donc anormal,rendons-nous à l'évidence.Je dois faire un effort pour prendre du ventre,manger des saucisses grasses,boire de la bière,rôter comme un homme,un vrai, parler de cul à chaque fois que l'occasion se présente,aimer les grosses voitures puissantes,et surtout,surtout,ne jamais rater une émission de télé,en bouffant des amuse-gueule,chaussé de pantoufles et en survet adidas...





                                      Juste un peu...




  
d'amour...

Je vais monter les escaliers qui conduisent au plumard et dormir,essayer d'oublier pour une nuit que je vis dans un monde peuplé de pauvres esprits,mais j'ai un espoir: ils y a aussi des gens qui réfléchissent...
A demain,si le jour vient,qui sait?

samedi 16 avril 2011

Un conte...

Bien longtemps après,quelques décennies suivant la disparition de toute vie animale sur la planète,et qu'enfin la terre cessa de trembler,un calme olympien succéda au chaos.Pendant quelques milliers d'années le silence demeura.Aucun chant d'oiseau,aucun souffle de vent,aucun brin d'herbe:le néant.Quelques vaisseaux ayant traversés l'éther trouvèrent un astre mort.L'agonie avait duré des siècles,la cause de celle-ci n'avait pris qu'un peu plus de cent ans.Et enfin,enfin, Gaïa respirait...Ses blessures,petit à petit, se refermaient,ses plaies monstrueuses dont l'homme était le créateur se fondaient  à présent dans une morne solitude,ou parfois jaillissait un fugitif éclair.
Ceux d'Orion,les ancètres de la race terrienne,sillonnaient la terre à la recherche d'une vie éventuelle,sans vraiment y croire.Leurs longues discussions,le soir,auprès d'un feu de bois,étaient pleines d'amertume.Gonflées de chagrin et de colère impuissante.Comment ces bipèdes s'y étaient pris pour en arriver là? quelle folie les avait menés à ce résultat? Leurs questions demeuraient sans réponses,la folie destructrice de certains avait mené le peuple du monde à sa perte.Ils reprirent la route ,laissant derrière eux le silence profond de ce qui aurait pu être un éden.
Puis,durant des années,le ciel déversa sans discontinuer une pluie légère,douce comme une brume d'été,achevant de panser les plaies de la matrice.Les premières tiges fragiles apparurent bientôt,formant un tapis de plus en plus étendu sur le sol qui,hier encore,était stérile.Vinrent ensuite quelques plantes plus évoluées,plus grandes,et enfin des fleurs dont les formes et les odeurs dépassaient en divine beauté tout ce qu'espérait Gaïa.Elle s'habilla d'Amour,d'herbe tendre et d'exquise fragrance et sa beauté traversa l'univers.On venait de partout pour l'admirer.Le spectacle était magnifique.De l'espace rayonnait son aura,dense et majestueuse,boule fragile et gracieuse,sur le noir profond de l'espace.Le soleil,ému par tant de beauté,prodiguait avec un soin infini une douce chaleur, et évitait toujours,lors de ses explosions de joie que l'on appelait orages magnétiques,de les diriger vers elle,de peur de la blesser...Même jupiter,aussi austère fut-il,ne cessait de se mourir d'amour pour cette petite sphère bleue.Après de longues concertations,toutes les planètes du système solaire prirent la décision de rejoindre au plus près l'orbite de Gaïa,de se ranger autour d'elle,afin de veiller sur elle,de la protéger éternellement contre toutes les intrusions dont certaines comètes étaient coutumières.Puis vinrent enfin les Anges.Les Séraphims,pour être plus précis.Ils discutèrent quelques siècles sur l'éventualité d'un repeuplement de bipèdes,à la seule condition toutefois que cette race eût un cerveau capable de discernement et d'empathie.Avec l'absolue nécessité que celle-ci ne vécût que pour l'Amour,sans contrepartie.Et enfin que cette race ne puisse essaimer plus qu'il n'est possible.
Ils vinrent donc,en compagnie des Anges,les yeux émerveillés,leur sens olfactif enivré,l'Amour en bandoulière,        
et dans leurs bagages des graines qui allaient bientôt rejoindre le ventre de Gaïa...







Bonne nuit Gaïa du futur,je t'aime ma terre mère!

A demain,si le jour vient...

vendredi 15 avril 2011

Frères humains...

aïe aïe aïe,je n'ai encore rien mis d'une semaine...Que devrait-il se passer pour qu'enfin je me décidasses à poster régulièrement? Sans doute des sujets passionnants, des nouvelles brûlantes- ça manque pas avec les centrales au japon...- des annonces percutantes...
Oui,Hulot se présente, son programme est pour l'instant absent donc on oublie, le Japon occupe la place la plus importante dans l'actualité,bien sûr,le drame qui s'y déroule est sans commune mesure avec tout les petits tracas de notre vie quotidienne,tellement insignifiant face au cataclysme en cours...J'ai lu plusieurs billets concernant le probable engloutissement du japon,tout au moins de la majeure partie de l'île,il semblerait qu'un glissement de 23 mètres se soit produit lors du premier tremblement de terre.Depuis,on ne compte plus les répliques,les deux plaques continentales ont vraisemblablement du mal à glisser l'une contre l'autre...
Or donc,certains amateurs de "catastrophisme" ont émis cette hypothèse selon laquelle le Japon s'enfoncerait de façon très rapide,et disparaîtrait de la surface de la terre.Là évidemment,on atteint les limites de l'horreur...Mais cela ne s'arrête pas là! L'effroyable cataclysme entraînerait une activité hors du commun de tous les volcans situés sur la ceinture de feu,je te laisse deviner les conséquences! Le plus troublant,c'est que celà concorde avec certaines " prédictions",selon lesquelles nous serions d'ors et déjà dans l'apocalypse annoncée...Les animaux qui meurent par milliers,les glissements de terrains sans cause apparente se situant dans le monde entier,des volcans depuis des lustres éteints se réveillant maintenant,les pluies rouges en inde,il y a se quoi se poser pas mal de questions...
Au fond,serait-il illogique que le rythme terrestre que nous connaissons soit immuable? La vie des bipèdes sur cette planète ne représente,à l'échelle astronomique,qu'une infime fraction de temps.Si toute l'histoire de la terre s'étalait sur une semaine,nous,humains,ne serions apparut le dimanche soir que quelques minutes avant minuit...Pas de quoi pavoiser! Il semble alors plus raisonnable de penser que notre passage soit des plus éphémère,la "vie" cherchant constamment des nouveautés en éliminant les précédentes.Il est indéniable que la race humaine s'érige sur la planète en maître absolu.Ayant droit de vie ou de mort sur l'ensemble des autres locataires qui nous côtoient.Quelle orgueil démesuré!
J'ai quant à moi la conviction inébranlable que si un Dieu existe,sous quelque forme que ce soit,il doit être effaré de l'affolante stupidité du bipède humanoïde.De son intarissable cupidité.De son inextinguible soif de pouvoir.Il se peut que les sept cavaliers de l'apocalypse se soient mis en route,et que dorénavant,à cause de l'insondable débilité de certains,notre survie est désormais en complète obsolescence...


video
Requiem,du grandissime léo Férré...


Peut-être à demain,si le jour daigne venir...

mardi 12 avril 2011

l'actu.

y'a des jours,comme ça,ça merde de fil en aiguille.Hier et avant-hier,ma ligne internet jouait les absentes par éclipse.Et tu avoueras que ça mets les abeilles des mignardises pareilles! Et c'est là qu'on s'aperçoit qu'il est difficile de s'en passer,de cette foutue technologie...
Bref,que des pépins.(un roi de France se cache dans cette phrase.Le premier qui trouve gagne une clé polygonale de 12.) Y'a une nana que j'aime bien en ce moment c'est sophie aram.Je pense que comme elle est partie,elle va se faire éjecter de france-inter, philippe val va plus savoir qui trouver pour la chronique du matin.Il peut essayer besson,ou guéant,mais je pense que le meilleur comique actuellement sur la place bovo est incontestablement lefebvre.Bon,d'accord,c'est du gros qui tâche,et il a plus le physique d'un blaireau que d'un prof de philo,mais bon,france-inter peut assumer...
Une autre histoire qui me gonfle,parce qu'il va y avoir encore des locdus pour tomber dans le panneau: l'affaire hulot.Vlà un gus qui se présente,où pas,à l'érection pestilentielle de 2012,et qui se dit écolo.Comme d'ailleurs son pote yann-arthus.Ces deux mecs,ils en ont rien à battre de l'écologie,ils s'en tapent comme de leur premier biberon.La thune,voilà leur nerf moteur et le lien qui les unit.Faut pas oublier que le nicolas de la plongée en apnée est cul et chemise avec le nicolas de la plongée du social.Et que si ce nain qui ressemble à une serpillière mal essorée devenait président de la raie publique,y'aurait fort à parier que les affaires de l'état suivraient le même trajet...Bon,je ne vais pas m'étendre sur le sujet,ce héros à deux balles m'irrite particulièrement.
Qu'y-a-t-il d'autre dans l'actu?Non,pas elle.Pas la peste pour remplacer le choléra.Tu vois de qui je veux parler?Mais si, la pourfendeuse des immigrés,la justicière de la France profonde...Dont certains de ses représentants ont la fâcheuse habitude de lever bien haut le bras tendu,et pas pour tâter le fond de l'air...Allez,no comment.
En fin de compte,on a là une belle brochette de viande pourrie.Pas envie de parler de la Lybie,j'ai mon opinion et ça serait pas bon à dire.Pour le reste,Y'a le Japon qui n'arrête plus de trembler et d'exsuder des tonnes de produit mortel,d'ici à ce que ce pays soit engloutit,y'a pas des kilomètres...Et après,à qui le tour?
La ceinture de feu est en émoi,elle vacille,tremblote,remue faiblement,comme pour se préparer au grand final,feu d'artifice visible dans le monde entier,et entièrement gratuit,bye bye les bipèdes humanoïdes...Et aussi Nibiru qui fait son apparition dans le dernier film de lars von trier, mélancholia,collision de cette planète avec la terre et là,the end définitif!
Bon,y'a des bonnes nouvelles sinon? attends,je cherche...>>>>>>>>>Je cherche...>>>>>> [soupir]
Désolé,je trouves pas.Mes radis poussent,dans quinze jours ils seront bon à croquer.Tu crois que ça peut passer pour une bonne nouvelle?

video
Sup de pute,c'est tout juste parodié...

M'en va poser ma vieille carcasse  devant le chevalet,mon pinceau fait pas de politique...

a domani,se arriva il giorno...

vendredi 8 avril 2011

l'art exquis.(et brigitte fontaine...)

Le carton d'invitation me spécifie clairement que je suis invité à l'exposition de peinture dont je suis l'invité d'honneur.Chouette.Je vais pouvoir regarder mes toiles.
Alors une expo,ça commence par le vernissage.Autrefois,cela consistait à enduire les peintures d'une couche de vernis,juste avant l'exposition proprement dite.De nos jours cela consiste 1) aux responsables de l'expo à se remercier mutuellement; 2) à remercier les élus qui ont daignés donner de leur personne (hautement exposable à leurs yeux) ;3) aux rombières emperlousées de se gaver de petits fours; 4) aux matuvus de se donner de l'importance(spectacle pitoyable ou cocasse) ; et 5) aux lappeurs du coin -dont le gosier affiche une déclivité éminemment puissante- de se jeter ardemment du liquide euphorisant afin d'atteindre,selon leur conception,le nirvana éthylique.
Ensuite,lorsque l'orgie verbiale et le remplissage gastro-oesophagien se calme,on se congratule entre peintres,entre spectateurs et peintres,entre spectateurs et spectateurs.Quelques paroles piochées au hasard de ma déambulation picturale: j'adôôôôre ce que vous faites! Vous mettez combien de temps pour faire ça?  ah le rouge là,il va bien avec le bleu! votre visage me fait penser à la fille de serge G.,non? ceci pour les discussions les plus élémentaires.Mais certains expliquent la peinture au peintre qui,lui,l'a créé, en lui soumettant moults détails que le peintre est à cent lieu d'avoir imaginé...Et tu as ceux qui touchent...Généralement des individus crétins,fats,suffisants,qui ne connaissent ni d'ève ni d'adam le premier concept de l'art pictural,et osent poser avec concupiscence leurs gros doigts boudinés sur la toile que tu t'es fait chier à créer.
Puis vient l'heure de rentrer dans la tanière,madame a préparé une mousse de thon aux fines herbes,la rombière qui ressemble à un sapin de noël ne veut pas rater le énième épisode de "quand mes couilles auront des ailes",  le retraité libidineux qui se faufile en douce derrière les dames pour se frotter la nouille sur le postérieur rebondit de la secrétaire de mairie ne pense qu'à l'épisode du soir sur canal où les paroles sont superflues et donc inexistantes.Parfois,en de très rares occasions,j'ai rencontré des personnes véritablement intéressantes.A l'image de cet homme,passant totalement inaperçu,et voulant selon toute vraisemblance rester anonyme,avec qui j'ai échangé des paroles cohérentes et des idées qui n'avaient rien à voir avec les échanges de paroles gonflées de vide du commun des mortels présents dans la salle.Nous échangions des images de l'art qui à nos yeux avaient une importance picturale décisive,et nos propos,lorsqu'ils étaient captés par une oreille mal dégrossie,ne tardaient pas à la faire fuir,le langage que nous employions était pour cette oreille celui du notaire en manque de liquidité et prompt à soutirer,moyennant des mots incompréhensibles,un max de thunes à la rentière affalée dans le fauteuil en cuir de russie...
La remise des prix est tout  aussi percutante.Chacun lâche quelques chapelets de pets en douce,les boyaux, torturés par l'émotion, aidant à cette opération de dégazage intempestif et odorant,les aplaudissements hypocrites lorsqu'un aquarelliste se voit remettre le prix du meilleur paysagiste,mon dieu on dirait une photo,mais comment que vous faites,le prix du meilleur peintre à l'huile,pour sa peinture qui représente (mais faut bien regarder,pendant une où deux heures,et selon un certain angle) la tonte des gnous en fin de saison dans les îles du sud.Et le prix du public,celui qui par essence est le plus démocratique,donc le plus apprécié,qu'on remet avec emphase et moults courbettes,bravo vous avez gagné une figurine en pâte à pain faite à la maternelle par les élèves de madame trouduc,directrice par intérim.
Bref,les expos,ça me fait chier.



 

au fond de mon terrain...
    

 

y'a du bouleau les gars...

Je vais à présent serrer la paluche à cette tarlouze de morphée,y'a pas idée de porter un nom pareil...
Morgen,wenn der tag kommt...

mercredi 6 avril 2011

la plume et le fusil...

Je regardais certaines vidéos décrivant la guerre dans différentes parties du globe.J'étais épouvanté à chaque fois qu'un homme armé mettait en joue un autre homme,fait comme lui,de chair et de sang.A l'idée que ce personnage armé n'hésiterait pas à tirer,qu'il n'aurait aucun scrupule à effacer la vie d'un frère terrien,à cette idée je suis révulsé,accablé par l'idée qu'un cerveau reptilien nous dirige toujours,vaille que vaille,et toujours au-dessus de l'intellect qui devrait nous fournir la tempérance.Ce à quoi l'esprit chagrin me rétorque: mais si quelqu'un s'en prenait à ta famille,s'il fallait que tu défendes ta vie et celle de tes proches,et si tu avais une arme,t'en servirais-tu?
Oui,hélas,oui...Je serais évidemment capable de tuer pour défendre ma peau et celle de ceux que j'aime.Evidemment.Mais,comment dire,cette réaction est induite par une menace,elle répond à un stimuli agressif,mortel,et en chacun de nous s'accroche l'instinct de survie.Je réagirais donc devant une menace,en qualité "d'agressé",et de ce fait mon choix se porterait vers le plus court chemin,celui d'appuyer sur la gâchette,et tout cela sans réflexion aucune,le geste serait induit de façon  automatique,un mouvement de défense face à une attaque mortelle.
Mais je ne penses pas pouvoir viser un individu quelconque,le mettre en joue et l'abattre de sang-froid.Cette idée me révulse.Non seulement le geste a pour effet de retirer la vie à un être vivant,et qui sommes nous pour nous targuer le droit de vie où de mort sur un de nos frères terrien,mais cette mort va engendrer une douleur parmi les proches de cet homme,le "simple" fait de cette action apporte tant de souffrance qu'il  suffirait d'y penser pour jeter toutes les armes dans une fosse profonde et les oublier définitivement.
Hélas,le cerveau des soldats n'a pas été formaté comme l'intellectuel de base.On lui a retiré l'humanité,le respect et l'empathie,pour ne laisser finalement la place qu'à une machine à tuer,et j'entend par soldats toute personne ayant et se servant d'une arme dans l'intention de tuer.
Tout cela pour dire que derrière un clavier,bien à l'abri des balles,on regarde ces horreurs avec un certain détachement,je dis bien un certain détachement,ce qui n'est pas mon cas,je n'arrive pas à m'adapter à l'horreur quotidienne,je n'arrive pas à surmonter ces effluves de tristesse et de désarroi qui me submergent à chaque fois qu'une vie est arrachée brutalement et,horreur suprême,dans une routine tout à fait dénuée de conscience,comme on sacrifie les animaux dans les abattoirs...


Inutile de commenter cette photo... 

Bon,ce soir je suis pas gai,j'ai un passage à vide.Les terribles évènements mondiaux doivent me toucher plus que je ne le crois!...Combien de morts encore pour que la terre retrouve sa sérénité...
A demain,si venerit dies...

mardi 5 avril 2011

un jour banal...

J'ai trouvé cette vidéo dans ma bouate mail,un ami me l'a postée,et je dois dire que c'est impressionnant...et inquiétant!

video

aujourd'hui a été une journée ensoleillée et j'en ai profité pour avoir que des emmerdes.Tu sais,t'as des jours,tu ferais mieux de rester au lit? tu connais? ce 4 avril de merde,j'aurais mieux fait de pas me lever.d'abord je reçois un courrier de pôle emploi qui veut m'envoyer au tribunal parce que je lui ai pas remboursé une somme "trop-perçue".D'abord ces connards n'ont qu'a embaucher des gens qui savent travailler,ils feraient moins d'erreurs,et réclamer des thunes à un mec qu'en a pas,y'a que ces tordus et les banquiers pour faire ça!Le plus dément,c'est que je n'ai jamais fait de fausses déclarations,comment le pourrais-je avec le minuscule salaire qui m'est alloué?Et je suis accusé d'avoir commis ce crime qui consiste à accepter un versement de...307€!!! Alors que des individus peu scrupuleux qui gravitent dans les hautes sphères détournent des millions d'euros,sans jamais être inquiétés...Y'a de quoi se munir d'objets contondants et d'aller leur rendre visite,non?bon,passons,ça sera au tribunal administratif de trancher...
Ensuite: Je vais tondre,parce que l'herbe,cette gueuse,en a profité que je suis blèssé,pour pousser comme une malade.Imagine,ça m'arrive par endroits au genoux.Bon d'accord je suis pas grand,mais vu de ma hauteur ça impressionne.Donc je grimpe sur ma tondeuse autotractée et je pars faire la guerre au gazon.ça commence par la roue droite qui se dégonfle.Je regonfle,mais cette connasse veut rien savoir.Je lui enfile un coup de bombe anti-crevaison,et je remets ça.(Ce soir je me suis aperçu qu'elle était à nouveau dégonflée...)
Je repars,et cette fois-ci ce sont les lames qui veulent pas tourner.La courroie est détendue.Je regarde dessous et je vois qu'une barre de feraille a foutu le camp de son emplacement.Je la remet en place,la bloque,et bon,je me dis ça va aller...Effectivement ça tourne,je fais quelques mètres et l'engin patine,pas moyen d'avancer.Je descends et regarde ce foutu tracteur qui commence à me les briser menu menu.Et y'a une autre barre qui est défaite qui empêche la tondeuse d'avancer vu qu'elle s'enfonce en terre au fur et à mesure que j'avance,faut que je soulève cet engin de merde pour pouvoir plier la barre dans l'autre sens afin de la remettre dans l'emplacement prévu.Mais c'est lourd ces machins!Le cric,un quart d'heure de galère et d'injures racistes envers les autoportées,et enfin j'ai remis la chevillette dans son trou.J'ai enfin pu couper 2 mètres carré de terrain,il était l'heure de l'arrivée de ma fille et d'aller préparer la denrée nourricière du soir,je remets ça à demain,en souhaitant qu'un météorite s'écrase pas chez moi.
Tu vois,dans la vie,y'a ceux qui jubilent,et y'a ceux qui en prennent plein la gueule.Je fais partie de la dernière catégorie.J'ai beau y faire,me dire que ça finira par s'arranger,il m'arrive toujours des pépins,ça s'appelle pas de chance...
Bon,je vois qu'à l'horloge du salon,qui dit oui,qui dit non,et qui m'attends,minuit s'avance irrémédiablement,et franchement j'ai besoin de repos,plein le cul.
A demain,si le jour vient...

dimanche 3 avril 2011

blabla

Et voilà un ouikêne de passé,avril est enclenché,et comme on dit " en avril te fait pas de bile",non je crois pas...me suis trompé,c'est en avril fait gaffe à ton pouce.Hier samedi j'ai passé une pas agréable journée,dommage y'avait plein soleil,j'avais des nausées,des sérieux coups de fatigue,mais bon,j'avais eu une fuite importante de globules rouges et ceci explique celà.
Ce dimanche fut une journée grise,le ciel était plombé et la pluie n'a pas cessé,j'ai passé mon temps à remettre en marche des ordis trouvés dans des déchetteries,je retrouve des vieux windows 95,c'est le pied!Mais après,j'en fait quoi?Je les garde,ça deviendra des antiquités?J'ai même trouvé un système dont j'avais entendu parler,et pas en bien,windows millénium.J'ai jamais réussi à le faire démarrer plus loin que la page d'accueil.
Je me suis donc remis à mes platines K7 des années 70/80,rien à voir avec les merdes plastique qu'on voit maintenant.Et ça fonctionne toujours aussi bien,évidemment à condition de savoir les remettre en état.Je dois avoir une collection d'environ 10 platines,des philips,marrantz,akaï,teac,et toutes fonctionnelles.Bien,j'entends l'esprit chagrin qui me dit: et tu va en faire quoi? Ben je sais pas.C'est le plaisir de les avoir,de les remettre en fonction,d'écouter à nouveau le son,et pour certaines elles n'ont rien à envier aux platines actuelles...J'avais récupéré aussi un magnéto à bandes,le révox B77,et de mémoire c'était le meilleur dans le genre,avec son grand frère le A77.Il fonctionne parfaitement,et effectivement le son est vraiment excellent!
Bon voilà,fallait que j'écrive quelque chose,et je ne suis pas encore tout-à-fait dans mon assiette,je vais poster ma dernière peinture et après j'irais récupérer entre le drap et la couette,n'ai besoin!


Il s'agirait du portrait de la joconde jeune.Mais c'est pas sûr.Faut demander au peintre.Mais le peintre c'est moi...Je me demande si je débloque pas un peu ces temps-ci...

Je vais faire dodo,ça vaut mieux.Une bonne nuit de sommeil ça devrait me remettre sur les rails,non?
A demain,if the day comes...

vendredi 1 avril 2011

coupez!

Or donc j'avais pour but de nettoyer la haie dans le fond de mon terrain.Le ciel,entrecoupé de quelques nuages,était bleu.( si je marquais qu'il était vert,on se douterait que je raconte des âneries).
j'empares ma tronçonneuse,la machette,j'enfile des gants,et je commence à couper le bois mort.tout allait bien,le travail avançait,et puis voilà le grain de sable qui enraye la machine.La machette,au moment d'ébrancher,"ripe" sur un noeud (tout frais madame,si si) et la machette change de trajectoire pour finir sa course assez violemment je dois dire sur la base de mon pouce.N'étant pas incoupable,la lame dûment affutée continue sa course sous ma peau,coupant au passage l'artère du pouce et griffant méchamment le nerf "abducteur" pour s'arrêter au niveau de l'articulation.Je n'ai à ce moment là qu'une seule phrase,que je te conseille d'utiliser en toutes circonstances, elle est efficace et percutante: putain l'enculé!Puis,un ton plus bas: manquais plus que ça.La surprise vint lorsque  le sang gicla en saccades.Là,je me suis dit oh purée j'ai une sacrée fuite!Arrivé dans la maison,pansement compressif,ma fille arrive de l'école et pousse des cris "d'orfèvres",je tentes de la rassurer et c'est à ce moment là qu'il faut que je m'assois parce que je suis en train de tourner de l'oeil...Lolo panique,forcément,et j'arrive tant bien que mal à émerger et à prendre le téléphone pour demander au toubib si des fois il pourrait pas venir faire un tour par chez moi,y'a un problème.Branle-bas de combat chez l'adepte d'esculappe,bougez pas j'arrive,ben non,hein,j'aurais du mal à faire un cent mètres,là.
Bref je suis allé en villégiature à l'hosto,afin que ces aimables praticiens me réparrassent...Ce fut en l'occurence une praticienne fort aimable qui oeuvra à la restauration fort empirique de l'artère, pour l'heure répandant mon précieux fluide vital,non sans avoir au préalable infusé à l'aide d'une seringue un produit insensibilisant,dans le but d'éviter que la douleur d'un raccommodage à vif ne me fasse hurler.J'ai faillis à plusieurs reprises tourner de l'oeil,non par la douleur,mais par la vue des outils charcutant dans la plaie...En tout huit points de suture,la main droite peu utilisable et la tête dans un nuage morphiné.
Sinon tout va bien,tiens je poste la photo du doigt,c'est rigolo.


Bon,je crois que je vais aller faire un putain de ronpchi,ça fatigue de se couper le pouce.A demain,si le jour vient...